Un exemple d’engagement

Voici quelques nouvelles de cette Commission CEDEF du CNEF résolument tournée vers le sort des détenus.

Son service de correspondance se trouve actuellement davantage sollicité par des détenus, souhaitant correspondre, pendant leur temps d’incarcération, avec des chrétiens dans le cadre de l’aumônerie protestante.

Pour donner suite à ce surcroît de demandes, ce service recrute quelques nouveaux correspondants.

Le correspondant chrétien participe bénévolement à la mission de la CEDEF.

Il bénéficie d’une protection de son identité par un pseudonyme et en recevant son courrier par le biais de la boîte postale.

Est-ce utile de correspondre avec des prisonniers ?

En guise de réponse, voici deux extraits de courrier en provenance des prisons :

•« … Ce petit courrier qui, j’espère, trouvera toute l’équipe en excellente forme afin de vous demander s’il vous est possible de m’attribuer une, voire deux correspondantes. Durant 2005, j’ai eu recours à vos services lorsque j’étais détenu à Nantes. Cela m’a vraiment beaucoup aidé, je vous en suis très reconnaissant, du fond du coeur. En début d’année, j’avais retrouvé la liberté et j’ai travaillé dur… puis je suis passé devant le Tribunal qui m’a condamné encore à une peine de prison assez lourde. J’aimerais à nouveau correspondre, tisser un lien d’amitié, d’échange car ma solitude est grande et me colle sans cesse à la peau… Veuillez agréer mes salutations les plus respectueuses… Patrice ».

•« …J’ai été libéré en décembre, après treize mois de détention. Je tiens donc à vous remercier de votre soutien. Elsa et Benoît et leurs familles respectives, ont été tout au long de ma détention de véritables épaules sur lesquelles je me suis appuyé pour trouver paix et réconfort. Que Dieu bénisse toute votre équipe ! Qu’il vous donne les capacités et les moyens de maintenir cette structure qui est assurément profitable aux détenus et à leurs familles ! Salutations en Christ, Beno ».

Il n’est cependant pas facile d’établir par correspondance un contact de qualité avec un détenu, mais c’est très enrichissant. C’est aussi un exercice qui augmente progressivement nos ressources en communication.

  • Si vous aimez écrire
  • Si vous êtes sensibilisé par le monde de la détention
  • Si vous avez du temps à donner
  • Si vous souhaitez prier pour des détenus

Ecrivez-nous contact