Revue de presse

Centre pénitentiaire. Une fresque collective au port de Lorient

L’Ecomusée de Saint-Dégan, l’association La Fourmie et l’artiste Mélanie Busnel ont proposé une action de médiation au centre pénitentiaire de Ploemeur coordonné par la Ligue de l’enseignement du Morbihan dans le cadre de la mission Culture-Justice (SPIP 56 – Drac). Ce projet, dont la thématique est le « monde abyssal, végétal et machines volantes », vise la réalisation de productions plastiques avec des personnes détenues au quartier de semi-liberté. Le matériau de base, des reproductions d’anciennes gravures agrandies et imprimées, est ensuite découpé, coloré, et assemblé sous la forme de collages géants. Lire la suite


© Le Télégramme

Six détenus dans 11 m² : un rapport accablant sur le centre pénitentiaire de Guyane

La contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) a relevé de nombreux « dysfonctionnements graves » après sa visite de la prison de Rémire-Montjoly. 
Insalubrité, climat de « violence extrême » et jusqu’à six détenus entassés dans 11 m². La contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) s’alarme dans un rapport publié jeudi des conditions « inhumaines » de détention à la prison de Rémire-Montjoly, l’unique de Guyane.
Le constat dressé suite à une visite du centre pénitentiaire du 1er au 12 octobre fait apparaître « un nombre important de dysfonctionnements graves », en violation des droits fondamentaux des personnes incarcérées, écrit la contrôleure générale Adeline Hazan. Elle adresse par conséquent des « recommandations en urgence » à la garde des Sceaux Nicole Belloubet et à la ministre de la Santé Agnès Buzyn, rendues publiques jeudi. 


Réouverture de la prison de la Santé : les riverains font grise mine

La célèbre prison parisienne rouvre ce lundi après quatre ans de travaux, au grand dam de certains riverains, inquiets.
Ils avaient presque fini par l’oublier. « Il y a eu ces quatre années de travaux, décrypte Anne-Laure Peugeot, présidente de l’association des riverains de la Santé, mais en fait, ça fait presque dix ans que la prison vétuste s’était vidée. » Lire la suite

Une prison se tourne vers Christ au Salvador

Un réveil spirituel a complètement transformé la prison de San Francisco Gotera au Salvador. D’après un reportage de Reuters diffusé par le Daily Mail le 20 avril, deux ans auparavant, les détenus étaient presque tous actifs dans des gangs. Lire la suite

Vivonne: les détenus solidaires du Téléthon

Vivonne
La solidarité existe aussi en prison. A l’occasion du Téléthon, le centre pénitentiaire de Vivonne s’est mobilisé et environ 200 des quelque 700 détenus sont venus participer aux activités au cours de la semaine dernière. Lire la suite

Saône-et-Loire : comment garder le lien avec son enfant quand on est incarcéré ?

Au centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand, en Saône-et-Loire, un dispositif parentalité permet aux détenus de maintenir le lien avec leur enfant malgré la détention. Il s’articule notamment autour d’un atelier de fabrication de marionnettes.

« Très souvent, les pères, qui sont incarcérés, le sont pour des raisons qui ne concernent absolument pas la parentalité. Un enfant a besoin de son père et de sa mère pour grandir, pour se construire », explique Angélique Brizet, éducatrice spécialisée à Sauvegarde 71. « Ça fait super plaisir. Je pense que lui aussi est content. Car cela faisait cinq mois qu’on ne s’était pas vu avec mon fils », confirme Mickaël, le papa de Lucas, après avoir passé un peu de temps avec lui. Lire la suite 

On a visité une « prison ouverte » en Finlande

Ils sont ici et ailleurs, incontournables et invisibles à la fois, les cent prisonniers de l’île de Suomenlinna.

Faire des centres de détention des lieux humanisés, où l’on chasse l’ennui et l’on prépare l’avenir, le tout à l’air libre : telle est l’ambition des « prisons ouvertes » de Finlande, qui concernent un détenu sur trois. À Suomenlinna, charmant îlot rocheux au large d’Helsinki, cette utopie concrète apparaît comme l’antithèse des mitards glauques et surchargés à la française.

Y en a-t-il un là, assis à la proue du ferry, humant les embruns ? Ou bien un autre, crapahutant sur ce sentier de terre ocre, aux abords d’un groupe de touristes chinois ? Ou alors parmi ces ouvriers qui, durant leur pause sandwich, admirent les deux oies bernaches venues quémander quelques miettes de pain   Ils sont ici et ailleurs, incontournables et invisibles à la fois, les cent prisonniers de l’île de Suomenlinna. Lire la suite