Hier encore je me promenais

PHO851f1014-7a4a-11e4-ad37-e0377cb4c05b-805x453

Hier encore je me promenais
Hier encore le soleil brillait
Hier encore à tes côtés je me trouvais
Hier encore nos enfants je cajolais.
Hier encore, hier jamais, hier est passé!
Ce matin ils sont arrivés……..mais était-ce ce matin?
Ce matin ils m’ont emmené
Ce matin, ils m’ont enfermé.
Voila le paquetage, m’ont-ils balancé
Faudra en prendre soin, il n’y en aura qu’un !
Tout ce que vous perdrez, ce que vous casserez,
Ne l’oubliez pas, il faudra le payer.

Ca pue, c’est humide, ça colle
Les étages sont hauts, les couloirs longs,
Les portes sont épaisses, les barreaux costauds
La cellule est sale, la cellule est noire.
Voici votre palace, vous y serez bien,
Si quoi que ce soit vous manque, n’hésitez pas,
Mes collègues ou moi, accourrons vous l’apporter
Me lance le surveillant en me riant au nez.
Seul! Seul! Seul!
Hier encore j’étais avec eux, hier encore…..
Personne ne partage ma peine,
Personne ne comprend ma haine, personne ne……. Seul !
Voulez vous voir un médecin,
Avez-vous un avocat
Vous reste-t-il une quelconque famille ?
Maintenant que………enfin, vous savez !
Personne n’ose, personne ne comprend
Les bruits courent, ils se tapissent
Contre les murs ils rebondissent
Sous les portes ils se glissent.
La promenade vous fera du bien
Prenez un peu l’air, profitez-en
Nul ne pourra vous dire pendant combien de temps encore Vos camarades la paix vous ficheront !
Hier encore j’étais avec eux, hier encore j’étais heureux….. Maintenant me voici, devant les jurés réunis
Pour me juger ils se sont assemblés
Et mon meurtre me faire payer
Hier encore, hier…… ma famille, …… j’ai tué !

Propos recueilli par Daniel Retenauer