Changer ? Oui, mais comment ?

Changer ? Oui, mais comment ?

Changer se corriger, c’est difficile pour tout le monde. 

Régulièrement,  je revois des anciens détenus dans les couloirs de la maison d’arrêt ; parfois même quelques semaines seulement après leur libération… c’est connu, le taux de récidive est trop important. Comme aumônier, nous venons apporter l’Evangile: la Bonne nouvelle qui sauve et qui permet un nouveau départ. 

 Pendant des années, M a vécu dans la délinquance. Elle a fait plusieurs séjours en prison.

(Elle avait pourtant connu l’évangile très jeune). Il y a quelques années elle avait été arrêtée

quelques mois avant d’être relâchée en attendant son jugement. Pendant cette période

d’incarcération elle était allée au culte, et au bout de quelque temps a fait une réelle rencontre avec le Christ. Elle a reconnu ses fautes et a demandé pardon. Et à ce moment, elle avait ressenti une grande joie. Elle parle elle-même de nouvelle naissance.

Son jugement a eu lieu et elle a été arrêtée pour purger sa peine. Cette femme n’était plus la

même. Elle avait changé. La preuve: je suis allée la voir dans sa cellule quelques jours après

les attentats de janvier et je lui ai demandé comment elle avait vécu ces événements. Elle m’a dit que Dieu lui avait donné de l’amour pour les policiers et qu’elle s’était surprise à prier pour eux. « Vous vous rendez compte, me dit-elle, moi, prier pour la police! »… Et en plus de ça,  c’est à ce moment qu’elle a réalisé qu’il est bon qu’il y ait la loi. « Avant, la loi, pour moi

c’était inutile et même ça nous embêtait. Mais maintenant, je comprends qu’elle est nécessaire, sinon, tout exploserait. On en a besoin. »

Cette femme est très reconnaissante d’avoir pu remettre sa vie à Dieu. Chaque semaine, au

culte, elle remercie Jésus pour la liberté intérieure qu’elle expérimente chaque jour.

Elle a passé sa vie à enfreindre la loi, maintenant elle en reconnaît l’importance. Pendant des années elle a fuit et haït les policiers, et maintenant elle prie pour eux. Elle est en prison et ressent une grande liberté intérieure.

Oui, se corriger c’est difficile, mais quand Jésus agit dans les coeurs, tout est possible!