Le sens de la peine et le droit à l’oubli

nantes_1_20151206Colloque au Casier judiciaire national

De l’inscription de la sanction dans la chair du condamné à la réforme pénale de 2014 qui a consacré le principe de l’individualisation des peines, quelles ont été les logiques qui ont présidé à l’évolution historique du sens conféré à la peine prononcée à l’encontre d’un individu ? A quelles fonctions – sociales, symboliques ou pratiques – répondent les sanctions ? Comment sont mémorisées les condamnations et comment conjuguer l’injonction du droit à l’oubli avec le déploiement des nouvelles technologies et la mise en place de fichiers pour conserver les condamnations ? lire la suite